Payerne

Suisse - Signature du pacte de jumelage en 1985

En 965, le monastère de Payerne connut un heureux développement dès sa soumission à l'abbé de Cluny, Maïeul. Les rois de Bourgogne puis les empereurs germaniques le comblèrent de donations.

Jusqu'à l'expulsion des moines par la réforme protestante en 1536, le prieuré demeura un haut lieu de la civilisation clunisienne, au cœur d'un bourg marchand actif. Après quatre cents ans d'incurie, les bâtiments monastiques furent débarrassés de leurs usages profanes, restaurés puis étudiés minutieusement. L'abbatiale, plus grande église de Suisse, fut édifiée à partir de l'an 1000 selon un schéma typiquement clunisien. L'harmonie fonctionnelle et symbolique des espaces (avant-nef avec chapelle haute dédiée à Saint Michel, nef, transept, chœur et chapelles) est rythmée par le décor sculpté (chapiteaux, bandes lombardes, atlantes) et les peintures murales romanes (avant-nef) ou gothiques (chapelles). La salle capitulaire témoigne des anciens bâtiments conventuels.

Site internet de la ville